L'Histoire du Gouren

Un sport traditionnel breton

Le Gouren est la lutte traditionnelle de Bretagne. Elle a fait sa première apparition vers le 4ème siècle, le Gouren était alors un sport très prisé pratiqué essentiellement par les nobles. Il s'agissait d'un véritable art guerrier, mais aussi un moyen de montrer son adresse et son courage lors de tournois. La légende veut que de célèbres chevaliers tels que Gauvain, Lancelot ou Perceval soient d’excellents lutteurs. Le roi Arthur lui même aimait affronter ses chevaliers au cours de luttes. Plus tard dans l’histoire, c’est le roi François I qui se mit à la lutte, rencontrant en personne le roi d’Angleterre Henri VIII et lui marquant un magnifique Lamm.

Ancien.jpg
JP3_edited.jpg

Un Sport Moderne

Le Gouren est aujourd'hui un sport qui allie tradition et modernisme. Les techniques enseignées et les combats sur la sciure de bois l'été n'ont pas changé depuis le Moyen Âge, mais la façon de l'enseigner a beaucoup changé. Ce sport a pourtant su garder un aspect convivial et chaleureux dans des cadres familiaux et festifs qui sont durs à trouver ailleurs. Le Gouren n'est d'ailleurs pas enseigné qu'en Bretagne, il l'est aussi dans plusieurs pays celtiques. De nombreux échanges ont lieu avec des lutteurs d'autres pays et des championnats d'Europe sont organisés chaque année entre ces pays.

Quimper.jpg

Les Règles du Gouren

Le Gouren est un sport qui se pratique uniquement debout. Le but est de marquer un Lamm, c’est à dire de faire chuter son adversaire sur le dos (avec touché des 2 omoplates) avant tout autre partie du corps. Les lutteurs accrochent leurs mains dans la Roched (chemise), au dessus de la ceinture (ceinture comprise). Avec les jambes ils peuvent faire des fauchages, barrages, balayages, ou des kliked (enroulés de jambe). Les attaques de jambes doivent rester en dessous de la ceinture.

Lors des projections, l’attaquant est obligé d’accompagner la chute de son adversaire, afin d’assurer sa sécurité et par la même occasion le résultat. Toute violence est proscrite, tant verbale (intimidation, insulte) que physique (coup, étranglement, clés,...). Le refus de combat est sanctionné, un lutteur doit en permanence attaquer, contre attaquer ou se laisser attaquer.

Fédé.png

Si vous voulez plus d'informations sur le Gouren en général, n'hésitez pas à cliquer sur ce lien. Vous y trouverez tout ce que vous cherchez, que ce soit les contacts d'un club, le calendrier des compétitions ou les résultats de celles-ci. Tout y est !